L’assurance vie est un sujet difficile. Personne n’aime réfléchir à sa propre mort et à la façon dont sa famille composera avec son absence. Cela dit, si vous avez un conjoint et des enfants, vous devez les protéger contre la possibilité que vous ne soyez pas toujours là.

Alors, de quel montant d’assurance avez-vous réellement besoin? Commençons par déterminer ce que vous voulez couvrir. Pour le moment, je ne parlerai pas d’assurance visant à protéger vos partenaires d’affaires ou à couvrir vos impôts successoraux. Aujourd’hui, nous discuterons du remplacement de votre revenu pour votre famille s’il vous arrive quelque chose.

En passant au travers du processus pour ma propre famille, j’ai identifié deux approches qui fixent à la fois le minimum et le maximum du montant d’assurances dont vous pourriez avoir besoin. En examinant ces deux approches, vous pourrez faire le meilleur choix, en fonction de votre situation.

Le strict minimum et la méthode Deluxe

La première approche, appelons-là celle du « strict minimum », suppose que votre conjoint travaillera après votre décès et réduira le train de vie de la famille. Cela suppose que votre conjoint est capable de gagner un revenu qui puisse faire vivre la famille pendant le reste de l’enfance et de l’adolescence de votre progéniture. Selon cette hypothèse, l’assurance est là pour donner un peu de temps et un peu de marge de manœuvre à votre conjoint pour adapter le mode de vie de la famille après votre décès.

Donc, selon cette méthode du strict minimum, vous devriez souscrire une assurance suffisante pour couvrir les montants suivants:

  1. La somme totale de toutes les dettes de la famille. Hypothèque, marges de crédit, voitures et solde de cartes de crédit (que vous devriez toujours payer, mais dans le cas où vous en avez un!) Cela allégera le fardeau actuel de la famille pour votre conjoint.
  2. Deux ans de votre revenu. Cela donnera à votre conjoint deux ans pour décider de vendre la maison ou non, de réorganiser le mode de vie de la famille de manière durable et de préparer le terrain pour le nouvel avenir.
  3. 50 000 dollars par enfant. Si vous avez déjà un REEE, ce montant pourrait être réduit de la valeur du REEE pour chaque enfant. Cela fournira un montant minimum pour subvenir aux besoins de chaque enfant par son diplôme collégial ou universitaire.

Je suivais moi-même la méthode du strict minimum. Avec la naissance de mon troisième enfant cependant, j’ai reconsidéré ma situation. Avec trois enfants, il sera plus difficile pour ma femme de s’occuper des enfants et d’avoir une carrière bien remplie si je n’étais pas là.

Alors, ma pensée a changé pour envisager une nouvelle méthode de calcul d’un montant qui permettrait à ma femme de vivre exactement comme nous le faisons actuellement, sans avoir à changer quoi que ce soit. Appelons cette approche la méthode Deluxe.

Un moyen plus simple d’envisager la méthode Deluxe est de projeter votre revenu dans l’avenir. Voyez l’assurance vie comme un montant qui rempl acera votre revenu après impôt jusqu’à votre retraite. C’est votre revenu après impôt projeté qui déterminera le train de vie de votre famille.

Je m’appuie ici sur une hypothèse importante : je suppose que vous assurez votre mode de vie et votre taux d’épargne actuels. Si vous dépensez trop par rapport à votre revenu ou si vous n’épargnez pas assez pour la retraite, l’assurance ne peut pas régler ces problèmes pour vous. De plus, si votre revenu augmente ou diminue considérablement, vous devriez revoir votre assurance.

Plusieurs autres facteurs peuvent réduire le montant de votre assurance, comme les changements que votre conjoint ou vos enfants pourraient apporter à leur mode de vie si vous n’étiez plus là, l’achat d’une plus petite maison, ou le fait que vous ne faites plus partie du budget.

Faisons maintenant quelques calculs. Deux variables sont importantes ici : votre revenu actuel et votre âge. À partir de votre revenu avant impôt, nous pouvons estimer le montant d’impôt que vous payez. Nous pouvons ensuite effectuer le calcul pour les années qui suivent, en tenant compte de l’inflation annuelle (environ 2 %), et ce, jusqu’à l’âge de 65 ans. Votre âge nous indique naturellement le nombre d’années à inclure dans les calculs. Nous actualisons ensuite la somme de vos revenus après impôt futurs, à un taux de rendement des placements raisonnable (disons 5 %). La valeur actualisée de ces revenus futurs après impôt est égale au montant d’assurance dont vous avez besoin.

Quelles règles générales pouvons-nous tirer de ces calculs?

Si vous avez environ 30 ans, et que vous gagnez 100 000 $ par année, il vous faudra environ 17 fois votre revenu, soit 1,7 million de dollars pour couvrir vos revenus futurs potentiels. À 40 ans, 50 ans et 60 ans, avec un revenu de 100 000 $, les multiplicateurs sont 17, 14 et 7 respectivement.

Pour vous faciliter la tâche, j’ai créé ce tableau pour déterminer le multiple du revenu dont vous avez besoin en assurance pour subvenir aux besoins de vos proches comme si vous étiez encore là.

Revenu
100 000  150 000  200 000  250 000  300 000  350 000 400 000
Âge 30 17 16 15 14 13 13 12
40 17 16 15 14 13 13 12
50 14 13 12 12 11 11 11
60 7 7 7 6 6 6 6

J’espère que ces deux cadres de référence vous ont donné matière à réflexion sur le montant d’assurance dont vous pourriez avoir besoin, en fonction du style de vie que vous souhaitez laisser à votre famille, si l’impensable vous arrivait.

Pensez-vous avoir la bonne assurance pour répondre à vos besoins?