Service de recherche

Les briques et le mortier dans les portefeuilles

23 mai 2013 - 0 commentaires

Dans une entrevue publiée dans La Presse, nous discutons le rôle que PWL donne à l’immobilier dans les portefeuilles de placement. En voici les grandes lignes :

  • Une petite pondération en fiducies de placement immobilier (FPI ou en anglais « REITs ») améliore la diversification des portefeuilles.
  • Un investisseur qui possède des propriétés à revenu devrait investir moins dans les FPI, cependant.
  • Résidence personnelle : toute autre choses étant égales par ailleurs, un investisseur dont l’endettement hypothécaire est bas peut supporter une plus grande pondération en actions.
  • Il est important d’investir à un prix raisonnable. Malheureusement, les FPI sont pour le moment dispendieux à nos yeux.
  • PWL favorise d’investir dans les FPI par l’intermédiaire des fonds communs de placement à faible coût ou encore des fonds négociés en bourse, de manière à capturer la catégorie d’actif sans s’exposer à outrance au risque des titres individuels. 
     
Par : Raymond Kerzérho avec 0 commentaires.
Commentaires
Ce blogue n'a pas reçu de commentaires.