Service de recherche

23 mai 2013

Les briques et le mortier dans les portefeuilles

Dans une entrevue publiée dans La Presse, nous discutons le rôle que PWL donne à l’immobilier dans les portefeuilles de placement. En voici les grandes lignes :

  • Une petite pondération en fiducies de placement immobilier (FPI ou en anglais « REITs ») améliore la diversification des portefeuilles.
  • Un investisseur qui possède des propriétés à revenu devrait investir moins dans les FPI, cependant.
  • Résidence personnelle : toute autre choses étant égales par ailleurs, un investisseur dont l’endettement hypothécaire est bas peut supporter une plus grande pondération en actions.
  • Il est important d’investir à un prix raisonnable. Malheureusement, les FPI sont pour le moment dispendieux à nos yeux.
  • PWL favorise d’investir dans les FPI par l’intermédiaire des fonds communs de placement à faible coût ou encore des fonds négociés en bourse, de manière à capturer la catégorie d’actif sans s’exposer à outrance au risque des titres individuels. 
     
Par : Raymond Kerzérho | 0 commentaires
13 mai 2013

Moins d’information, plus de clarté

Les voyageurs, lorsqu’ils explorent les rues d’une ville pour la première fois, doivent composer avec de l’incertitude. Trouver son chemin jusqu’à un point d’intérêt, choisir un restaurant ou encore communiquer avec les habitants peut exiger de la concentration. Une partie de ce processus consiste à filtrer les informations qui nous distraient des choses vraiment utiles. Gérer ses placements avec succès est un peu similaire : l’information que l’on ignore est aussi importante que celle à laquelle nous portons attention. Voici notre courte liste des informations qu’il vaut mieux ignorer.

Lisez la suite ici

Par : Raymond Kerzérho | 0 commentaires