La conformité

Pourquoi autant de $&@*% questions ?

10 juillet 2017 - 0 commentaires

J’ai compris… vous avez eu une conversation avec l’un de nos conseillers financiers et vous êtes enthousiasmé par les possibilités qui s’offrent à vous. Que vous soyez un nouveau client ou un client existant ayant un nouveau plan d’action, vous être probablement impatient de commencer à investir! Eh bien, nous aussi!

En premier lieu, cependant, il y a un tout petit peu de paperasse à régler. Bon, d’accord, j’avoue qu’il y a pas mal de documents et de questions assez personnelles auxquelles vous devez répondre.

Pourquoi devons-nous vous soumettre à un tel exercice?

Parce que c’est un exercice amusant… MAIS PAS VRAIMENT, EN FAIT.

Honnêtement, nous ne souhaitons pas plus que vous enterrer vos tout nouveaux plans financiers sous des piles de paperasse. Ce serait bien plus facile pour tout le monde s’il suffisait d’inscrire son nom et de signer. Mais dans le monde complexe d’aujourd’hui, nous devons sérieusement préserver votre sécurité. Voici donc de sérieuses raisons pour lesquelles nous devons vous poser autant de questions avant de passer à ce qui vous intéresse véritablement.

http://gph.is/1m7kiTS

 

C’est personnel (si nous faisons bien les choses).

Comme le fait remarquer Tim Maurer, l’auteur de Simple Money, les finances personnelles sont davantage personnelles que financières. Cette observation parle d’elle-même, mais l’OCRCVM, notre principal organisme de réglementation, est du même avis. Il le dit simplement dans un langage beaucoup plus ampoulé et juridique.

L’OCRCVM est l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières. Ses règles concernant la connaissance du client et la convenance sont très étoffées, mais elles sont tout à fait justifiées. Tout comme vous devez vous soumettre à un examen médical en bonne et due forme avant que votre médecin vous prescrive un plan de traitement détaillé, votre conseiller doit véritablement apprendre à vous connaître avant de vous recommander des placements qui vous conviennent, en fonction de votre patrimoine et vos objectifs.

http://gph.is/2kSRILX

 

Qu’a-t-il dit, qu’a-t-elle dit? Il faut tout noter.

Pour nous conformer aux exigences de connaissance du client et de convenance, nous devons poser un grand nombre de questions : votre âge, votre revenu, votre valeur nette, votre état civil, votre occupation, le nom de votre employeur, votre tolérance au risque, vos objectifs de placement, le niveau de vos connaissances financières et ainsi de suite. La même chose s’applique à votre conjoint si vous en avez un. Compte tenu de toutes les informations à rassembler, il est logique que nous consignions vos réponses par écrit, et que nous vous les fassions ensuite relire et approuver.

http://gph.is/XIDPzo

 

Êtes-vous bien celle ou celui que vous prétendez être?

Une fois que nous avons en main toutes les informations voulues pour pouvoir vous fournir les meilleurs conseils possibles, à votre famille et à vous, l’OCRCVM a encore des exigences que nous devons respecter. Pour s’assurer que ni nous ni nos clients n’avons l’intention de nous livrer à des opérations louches, il nous demande de confirmer que les titulaires de comptes sont bel et bien ceux qu’ils prétendent être. Pour ce faire (bien que nous ne soyons pas favorables en général au partage d’informations personnelles de ce type avec n’importe qui), nous sommes tenus de vous demander des renseignements tels que vos nom et prénom officiels, votre numéro d’assurance sociale et votre statut de citoyen. Nous devons aussi voir vos pièces d’identité lors d’une rencontre en personne, du moins dans la majorité des cas. Les photocopies et les courriels anonymes ne sont pas autorisés.

http://gph.is/2opXkNC

 

Vos circonstances sont particulières? Alors préparez-vous, les documents à remplir seront particuliers aussi.

Tout ce qui a été dit jusqu’à présent s’applique à l’investisseur « standard ». Dans le cas d’un compte d’entreprise ou de certains comptes en fiducie, ou encore si vous travaillez pour un courtier en valeurs mobilières ou que vous êtes une « personne politiquement exposée » (comme un représentant du gouvernement), vous devez vous attendre à un examen encore plus minutieux des participations majoritaires dans vos comptes. L’OCRCVM voudra en savoir davantage à votre sujet et un autre organisme gouvernemental entrera en scène : le CANAFE, soit le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada, l'unité du renseignement financier du Canada. Son mandat est de détecter et de prévenir le blanchiment d'argent et les activités terroristes en faisant respecter la loi C-31 du gouvernement canadien.

http://gph.is/29joxgd

 

La filière de la LPRPDE.

Avant de terminer ce blogue, je tiens à réitérer que nous déconseillons habituellement de transmettre le type d’informations personnelles que nous sommes tenus de vous demander. J’ai traité de ce sujet dans deux articles, ici et ici, ainsi que dans le document Protection contre la fraude. Cette règle de base demeure toujours aussi pertinente, même si nous devons faire une exception dans ce cas-ci.

Pour que votre identité personnelle soit rigoureusement protégée lorsque nous détenons vos informations, nous disposons de toute une série de processus et de procédures, que nous revoyons régulièrement, pour nous assurer que notre firme et chacun de nos employés respectent en tout temps la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE). Il est sans doute vrai qu’aucun système ne peut être à toute épreuve, mais il y a bien peu de choses que nous prenons autant au sérieux que la prévention des violations de cette loi. Je pourrais facilement rédiger un autre billet entièrement sur ce sujet… et peut-être que je le ferai un jour.

http://gph.is/29jAeU6

 

Nous nous occupons de tout.

Avons-nous enfin commencé à nous amuser? Nous savons à quel point il peut être frustrant, lorsqu’on est prêt à aller de l’avant avec un tout nouveau plan financier, de faire face à une tonne de paperasse. Croyez-moi, nous sommes d’accord. Mais pourquoi courir le risque qu’une autre personne s’empare de votre identité personnelle? De plus, vous êtes ainsi assuré, lorsque nous vous offrons des conseils sur votre patrimoine, que ces conseils tiennent compte de vos véritables intérêts. Comme on dit souvent, tout se joue dans les détails et dans ce cas-ci, il s’agit de votre avenir financier, rien de moins. Nous vous remercions à l’avance de votre patience dans ce processus.

http://gph.is/1O4bT0X

 

Par : Jennifer Vachon avec 0 commentaires.
Commentaires
Ce blogue n'a pas reçu de commentaires.