La conformité

Trucs et pièges à éviter pour se prémunir contre le vol d’identité - Première partie : Protéger ses documents

3 avril 2017 - 0 commentaires

Le vol d’identité est aussi ancien que la Bible, mais il est toujours aussi répandu de nos jours. Comme la plupart des vols d’identité nuisent à votre bien-être financier et émotionnel, ce sont plus que de simples désagréments. Nos pratiques commerciales de base exigent de nous une vigilance soutenue afin de protéger les dossiers de nos clients, mais vous pouvez aussi prendre VOUS-MÊME une multitude de moyens pour vous prémunir contre le vol d’identité.

En premier lieu, il faut savoir à quoi on a affaire. Nous lançons donc aujourd’hui une série d’articles pour présenter les pièges visant le vol d’identité dans lesquels les gens tombent aujourd’hui et les moyens que vous pouvez prendre pour les éviter.

Commençons par vos documents personnels. Même si nous utilisons beaucoup moins les imprimantes qu’auparavant, nous continuons pour la plupart d’imprimer des documents et d’en conserver partout. Quels trésors un voleur d’identité peut-il découvrir dans notre corbeille à papier? Vous seriez surpris de la réponse!

Les criminels qui veulent voler votre identité procèdent ainsi…

Ils accumulent des bribes

Vous vous croyez peut-être à l’abri parce que vos informations personnelles n’ont jamais été subtilisées de manière évidente. Vous n’avez jamais trouvé la porte grande ouverte en rentrant à la maison ou ne vous êtes jamais fait voler votre porte-monnaie, alors vous croyez que tout va bien. Malheureusement, les voleurs d’aujourd’hui savent comment s’y prendre pour accumuler patiemment des bribes d’information en apparence décousues – jusqu’au jour où ils parviennent à s’emparer d’un bloc plus substantiel. Songez à protéger vos divers éléments d’information personnelle afin de vous défendre de manière globale.

 http://gph.is/2nn4H6Y

Ils fouillent dans votre poubelle…

…et dans votre boîte aux lettres, votre compartiment à gants, votre casier au centre sportif, le dessous de votre bureau, les poches de vos manteaux, votre panier d’achat… vous voyez un peu où nous voulons en venir. Imprimés d’ordinateur, pièces d’identité, reçus et documents connexes, si vous laissez traîner des papiers un peu partout, où quelqu’un peut les trouver, vous prenez des risques. Si l’information vous concerne et que vous la mettez au rebut, commencez par la déchiqueter. Si vous la gardez, mettez-la sous clé.

 

http://gph.is/Y9d9cV

Ils rassemblent les morceaux du casse-tête

Vous croyez que votre famille vous connaît bien? Même votre mère n’en sait peut-être pas autant à votre sujet qu’un criminel qui s’acharne à rassembler de l’information sur vous. Votre nom légal et vos surnoms, votre date d’anniversaire, l’école secondaire que vous avez fréquentée, les noms de vos enfants et de vos animaux domestiques, votre couleur préférée, vos passe-temps et vos intérêts, vos projets de voyage, un numéro de compte ou deux… Il y a bien peu de renseignements qu’un voleur d’identité ne peut pas utiliser et exploiter pour dresser un portrait de vous. Partez du principe que chaque élément d’information que vous possédez vaut la peine d’être protégé.

 http://gph.is/1nqKXb4

Ce sont peut-être des personnes que vous connaissez

Avez-vous vu le film de 2002 intitulé « Arrête-moi si tu peux », basé sur une histoire vraie de l’ex-arnaqueur adolescent Frank Abagnale fils? Dans la réalité, Abagnale a depuis consacré sa carrière à déjouer de futurs arnaqueurs. Dans l’un de ses documents gratuits sur la protection du crédit (Protecting Your Credit), il fait remarquer que les porte-monnaie perdus ou volés constituent le moyen utilisé le plus fréquemment par les criminels pour voler de l’information, mais les « vols amicaux » perpétrés par des personnes que vous connaissez – amis, famille et collègues – ne sont pas loin derrière. La frontière entre prudence et paranoïa est parfois mince, mais les gens que vous côtoyez ne sont pas tous vos meilleurs amis. Un peu de prévention ne peut pas faire de tort.

 http://gph.is/1hCdPkB

Ils se font passer pour d’autres

Les arnaqueurs réussissent souvent à vous convaincre de leur remettre les clés de vos coffres privés en se présentant comme des personnes ayant besoin de recueillir des informations à votre sujet. Dans des articles ultérieurs, nous parlerons des nombreux pièges électroniques qui existent. Il est utile de préciser que le fait qu’on vous regarde dans les yeux lorsqu’on vous demande des informations ne signifie pas que vous deviez répondre à la question. Vous n’avez rien à gagner en dévoilant des informations personnelles à des étrangers… alors, ne le faites pas.

http://gph.is/2aXwxFx

Ils laissent souvent une trace

Les voleurs d’identité laissent souvent des indices derrière eux qui les trahissent. À titre d’exemple, qu’en est-il si votre courriel a été manipulé, qu’il ne vous est pas livré comme prévu ou qu’il contient d’autres éléments douteux (des cartes de crédit que vous n’avez jamais demandées, des transactions que vous ne vous souvenez pas avoir faites, etc.)? Si les voleurs d’identité peuvent vous jouer de vilains tours, rien ne vous empêche d’en faire autant. Si quelque chose vous semble suspect, ne faites pas comme si de rien n’était – signalez-le.

 http://gph.is/28QS2SS

Ils commettent leurs crimes dès que l’occasion se présente

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il existe peu d’endroits qui sont à l’épreuve des voleurs d’identité et peu de tactiques auxquelles ils ne recourront pas pour trouver ce qu’ils cherchent. Même s’ils sont bredouilles 99 fois sur 100, ce sont ces centièmes fois qu’ils attendent. Lorsque vous sortez, n’ayez sur vous que les informations personnelles dont vous avez alors besoin; laissez les cartes supplémentaires en sécurité à la maison et gardez l’œil sur ce que vous avez emporté. Plus vous prenez de précautions élémentaires pour ne pas donner d’occasions aux criminels, moins vous êtes susceptible d’être la prochaine victime.

 http://gph.is/1sD0j6s

La prochaine fois, nous examinerons le vol d’identité électronique et certaines des précautions supplémentaires qu’il faut prendre en ligne.

Par : Jennifer Vachon avec 0 commentaires.
Commentaires
Ce blogue n'a pas reçu de commentaires.