Anthony Layton MBA, CIM

Président du conseil d’administration et
chef de la direction, gestionnaire de portefeuille

Peter Guay MBA, CFA

Gestionnaire de portefeuille
Contact
  • T514.875.7566 x 224
  • 1.800.875.7566
  • F514.875.9611
  • Place Alexis Nihon
  • 3400 de Maisonneuve Ouest,
  • Bureau 1501
  • Montréal, Québec H3Z 3B8
20 juin 2018

Devrais-je emprunter pour investir? Partie 1

 

Si vous êtes comme moi, vous vous êtes disciplinés à rembourser votre hypothèque au fil des ans, et le marché immobilier à Montréal semble enfin prendre du mieux. Ça nous place dans une bonne situation parce qu’on a un patrimoine qui s’est accumulé dans la valeur de nos maisons. Comme toute personne qui a le sens des affaires, vous vous demandez peut-être si vous pourriez mieux utiliser vos actifs pour améliorer votre situation financière. En termes simples, devriez-vous emprunter de l’argent en utilisant votre maison en garantie pour augmenter rapidement votre épargne-retraite? 

Dans ce blog, je vais parler des avantages et des inconvénients d’emprunter pour investir, et des raisons qui justifient – ou pas – cette stratégie dans votre cas. Assurez-vous de visionner aussi la partie 2 lorsqu’elle sera en ligne, pour bien comprendre tous les aspects de cette stratégie. Votre opinion m’intéresse beaucoup, alors n’hésitez pas à formuler vos idées ou à poser des questions plus bas.

Parlons en premier de certaines des conditions importantes pour envisager une telle stratégie. Il faut, pour commencer, que vous soyez prêts à vous endetter plus. Si le fait de devoir de l’argent vous empêche de dormir, alors cette stratégie n’est pas pour vous. Inutile de faire des calculs savants si vous n’aimez pas être endettés. 

Deuxièmement, il faut en règle générale que votre hypothèque soit inférieure à la moitié de la valeur de votre maison. En effet, la banque ne vous prêtera qu’entre 65 % et 80 % de cette valeur. Donc, si votre hypothèque correspond déjà à une grande partie de la valeur de votre maison, vous ne pourrez pas vous en servir pour emprunter une somme significative. 

Vous vous demandez peut-être pourquoi je ne parle que d’emprunter sur votre maison. C’est parce que, pour la plupart d’entre nous, c’est le seul moyen d’obtenir du crédit à un taux d’intérêt raisonnable. Par raisonnable, je veux dire proche du taux préférentiel de la banque, qui est d’environ 3,5 % en ce moment.

Troisièmement, il est important que vous ayez un revenu suffisamment élevé et stable, par rapport à vos dépenses mensuelles, pour pouvoir absorber les intérêts supplémentaires associés au nouvel emprunt. Je le précise parce que si, dans le pire scénario, les taux augmentent au moment où les marchés boursiers s’effondrent, vous ne voulez pas être obligés de mettre fin à cette stratégie parce que vous manquez de liquidités sur une base mensuelle. Selon moi, c’est essentiellement ce facteur qui établira la limite supérieure du montant que vous emprunterez. 

Maintenant que le contexte est clair, comment est-ce que ça fonctionne? Eh bien vous commencez par aller à la banque pour savoir combien elle peut vous prêter en plus de votre hypothèque existante. Si vous vous demandez quel type de prêt prendre, ne manquez pas ma prochaine vidéo, qui traitera en détail de cette question. 

Une fois que la banque aura confirmé le montant qu’elle est disposée à vous prêter, et que vous êtes à l’aise avec ce montant, vous prenez l’argent emprunté et vous l’investissez dans votre compte de placement. Vos investissements s’apprécieront avec le temps, à condition que vous ayez investi dans un portefeuille bien équilibré, à faibles coûts. Entretemps, vous faites vos remboursements. 

Assurez-vous de savoir combien d’intérêt vous payez. Vous pouvez déduire ces intérêts de votre revenu chaque année quand vous produisez vos déclarations d’impôts. C’est l’un des principaux avantages de la stratégie : si vous êtes dans une tranche d’imposition élevée, vos charges d’intérêts seront réduites de moitié du fait que vous pouvez les déduire de votre revenu sur vos déclarations d’impôts.

L’avantage pour vous, c’est que vous pouvez toucher des revenus de placement de 5 % ou 6 % par année pendant les 5 à 10 prochaines années, tout en payant seulement un taux d’intérêt après impôt d’environ 1,75 %. Je dis 1,75 % parce que la déduction fiscale vous redonne environ la moitié de l’intérêt sur votre déclaration d’impôts. Ainsi, la différence, c’est-à-dire de 3,25 % à 4,25 %, correspond à votre profit. En termes simples, pour chaque tranche de 100 000 $ d’emprunt, vous faites environ 3 000 $ à 4 000 $ par année.

Il est très important de savoir que rien ne garantit un tel rendement. Si les marchés vont mal, vous devrez attendre qu’ils se rétablissent avant de revenir à un rendement moyen de 5 % à 6 % sur la période où cette stratégie est en place. Si les marchés ont une très bonne année au départ, vous ferez peut-être plus d’argent. C’est la nature même du risque d’investissement, un sujet sur lequel je pourrais faire toute une autre série de vidéos! 

Ne manquez pas de lire la prochaine partie, car j’expliquerai les pièges à surveiller quand on emprunte pour investir. N’oubliez pas de me faire vos commentaires ci-après si vous avez des questions. 

Par : Peter Guay | 0 commentaires